Le broyage de pneus usagés : une « mine d’or noir » prête à être exploitée

« Un problème ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé » (Albert Einstein).

Le rapport 2014 de l’ETRMA (l’Association Européenne des Fabricants de Pneus et de Pièces Techniques en Caoutchouc) montre que dans les catégories de pneus suivantes : pneus de véhicules légers, pneus de camions légers, camions, motos et pneus des engins agricoles – l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Espagne ont généré en 2012, 3,42 Millions de tonnes de pneus usagés.

Si, en 1996, ces pays avaient coutume de mettre en décharge près de 50% de ce matériau, tandis que seulement 20% étaient utilisés pour la production de CSR et 10% comme matériaux de récupération, 15 ans plus tard, le premier chiffre est tombé à 5%, le deuxième et le troisième ont augmenté pour atteindre 37% et 39%.

Un rapport américain indique qu’à l’échelle mondiale, le chiffre à considérer, incluant les pneus hors route OTR et les pneus miniers, est de 1 Billion de tonnes par an.

Que faire avec ce matériau ? Pouvons-nous lui donner le nom de mine d’or noir ?

Outre les avantages indéniables pour l’environnement (récupération d’espace dans les décharges, absence de pollution des sols, économie des coûts d’énergie), le traitement des pneus usagés permet de les utiliser pour produire différents matériaux issus de pneus recyclés (RTM), tels que :

  • les Combustibles solides de récupération (CSR) et Combustibles sélectionnés de récupération utilisés dans les cimenteries, les aciéries et les centrales énergétiques
  • le béton de ciment alternatif – rubbercrate (mélange de béton et de caoutchouc) et l’asphalte caoutchouté
  • les sols antichoc pour les parcs pour enfants
  • les sols dédiés aux activités sportives et de loisir en intérieur et extérieur
  • les sols antichoc dédiés à l’élevage des animaux
  • les aménagements urbains (parkings, équipements routiers et de stationnement, bancs, chemins, barrières, etc.).

Chacune de ces applications nécessite une taille appropriée de broyat allant de 100×100 mm pour des copeaux destinés aux CSR et pouvant atteindre moins de 1 mm pour les copeaux de métal et de caoutchouc destinés à l’aménagement urbain et la fabrication de sols antichoc.

Différentes tailles de broyat mais également différentes configurations d’installation sont possibles : à partir d’un ensemble de convoyeurs et d’un broyeur hydraulique 2 arbres complété par un broyeur 3 arbres afin d’obtenir une taille de broyat de 100×100 mm, 50×50 mm ou 20×20 mm ; à un ensemble plus complexe, comprenant plus de trois étapes de broyage afin d’obtenir des copeaux de caoutchouc < 1 mm.

SatrindTech a une longue expérience et a su faire ses preuves en tant que fabricant de broyeurs hydrauliques 2 et 3 arbres et de lignes de traitement fixes ou mobiles pour les pneus usagés de voitures et de camions. Voici un exemple en vidéo.

La demande de broyage des pneus hors route OTR a récemment augmenté dans le monde et en particulier dans les pays où l’industrie minière joue un rôle majeur dans l’économie (Afrique du Sud, Chili, Pérou, Colombie, entre autres).

SatrindTech est en mesure d’offrir des solutions complètes de broyage qui incluent à présent les pneus hors route OTR.

Pour exemple, SatrindTech a réalisé une installation au sein d’une usine de traitement de pneus afin d’obtenir des copeaux de 50×50 mm avec un débit de 7 t/h. Notre solution de broyage se compose d’un convoyeur à bande pour le chargement et le déchargement, d’un broyeur hydraulique à couple élevé et d’un crible pour une taille définie du broyat. Afin de traiter les pneus hors route OTR au sein de la même installation (utilisée jusqu’ici pour les pneus de voiture et de camion), SatrindTech propose également un araseur et une cisaille hydraulique, qui seront utilisés en amont de l’étape de broyage. Ces machines sont nécessaires pour retirer les tringles (ou anneaux métalliques) des pneus hors route OTR et pour réduire la taille du matériau afin qu’il puisse être traité par l’installation existante.

Retirer les tringles des pneus réduit aussi les coûts de maintenance sur le long terme, des équipements composant l’installation de traitement.

Pour toute information complémentaire sur nos solutions personnalisées de traitement des pneus usagés, n’hésitez pas à nous envoyer un e-mail à contact@satrindtech-france.fr ou à appeler notre service commercial au +33 (0) 562 890 888.

Pour télécharger et imprimer cet article, cliquez ici.

No Comments

Post A Comment

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Proche